Bonne nouvelle pour la vie privée en Europe

Un rapport du Parlement européen se montre très ferme pour la protection de la vie privée de ses citoyens sur Internet. 

European_Parliament_Strasbourg_Hemicycle_-_Diliff

Un rapport sans précédent

Le rapport que vient de publier le Parlement européen est tout simplement sans précédent. Il condamne, avec des termes administratifs très forts, une variété de pratiques portant atteinte à la vie privée sur Internet. Les états européens ayant coopéré avec la très envahissante NSA américaine sont également mis à l’amende, et une fois encore avec des termes forts. Le cryptage des données est par ailleurs décrit comme un pré-requis au respect des droits de l’Homme sur le web. Cela est tout à fait inédit.

Ce sont en premier lieu les institutions européennes qui sont sommées de se mettre à la page en termes de sécurité informatique. Au titre de la communication avec les défenseurs des droits de l’Homme, par exemple : l’insuffisance de protection des échanges entre ces personnes et les institutions européennes met en péril la sécurité de ceux-ci, et les met en danger par rapport aux puissances oppressives. Cela est inadmissible. Il est expressement demandé à l’UE de faire cesser toute criminalisation des défenseurs des droits de l’Homme utilisant des dispositifs de cryptage de leurs communications.

Des puissances de plus en plus intrusives

Le rapport condamne évidemment le recours systématique à l’espionnage des données par une variété de grandes puissances, qui utilisent des moyens toujours plus sophistiqués pour observer l’activité en ligne de leurs citoyens. La promotion permettant de renforcer la protection de sa vie privée numérique est même incitée. Un appel à la démocratisation du logiciel open-source, décrit comme plus sûr, est même lancé. Détonant.

Mais il convient de souligner que tous ces constats et ces recommandations, s’ils sont plus que justes, ne sont que parties d’un rapport. Un rapport est un constat, et une proposition de solution. Il n’est en aucun cas une législation. Et nous sommes sans doute loin du jour où ne serait-ce que les recommandations les plus urgentes seront mises en place. Il est donc nécessaire pour chacun de prendre acte des bonnes intentions du Parlement européen, et d’organiser lui-même sa protection sur le Web.

Un des outils promus par le Parlement est le VPN. Solution idéale, efficace et peu coûteuse, un VPN propose un cryptage de haut standard, permettant d’échapper à la plupart des formes d’espionnage et de contrôle illicite de l’activité numérique. Nous recommandons le leader sur marché et de notre comparatif VPN, HideMyAss (lire notre avis HideMyAss), qui propose d’excellentes prestations pour moins de 6€ par mois. Équipez-vous !

Découvrir HideMyAss !

A voir également

Fraude Bac Adresse IP

Ne vous faites pas prendre au bac en cachant votre adresse IP !

Il est bien connu que sur Internet, vous n’êtes pas réellement anonyme. Eh bien certains …

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.