La Chine accentue la pression sur les VPN

Il semblerait que l’empire du Milieu goûte de moins en moins que l’on contourne sa censure. Les célébrations de la fin de la Seconde Guerre Mondiale auraient été synonymes d’une raid soudain des autorités chinoises sur plusieurs moyens de contournement, au premier rang desquels les VPN. Nos conseils.

vpn

La Chine se rappelle à sa nature autoritaire

On a souvent tendance à l’oublier, mais la Chine reste un régime communiste autoritaire. Parti unique, arrestations arbitraires… Même si le pays est un partenaire économique absolument incontournable pour la plupart des pays du monde, chacun se plait à oublier opportunément à quel point les autorités chinoises bafouent sans retenue les droits de l’Homme et la liberté d’expression.

Cette nature autoritaire continue à s’exprimer, en particulier sur le Web, où les Chinois sont très présents. Impossible ainsi pour un Chinois d’accéder à Facebook ou à Twitter, à moins d’utiliser un moyen de contourner la censure, tel qu’un VPN, par exemple…

Astrill particulièrement visé

C’est un service particulièrement prisé des expatriés qui a été visé par le gouvernement chinois : Astrill. Ce VPN jouit d’une popularité importante, et c’est ce qui a fait de lui une cible privilégié pour les cerbères de la censure extrême-orientale. Plusieurs protocoles utilisés par le service ont ainsi été massivement attaqués, si bien que Astrill n’est plus utilisable sur mobile. On ne sait pour l’instant pas si la version ordinateur du service a été touchée, et si elle est pérenne face à de nouvelles attaques.

Plusieurs créateurs de projets GitHub visant à permettre une meilleure liberté de navigation en Chine ont également indiqué avoir reçu des pressions officielles pour retirer leur projet.

La nécessité d’adapter sa protection

Devant des atteintes d’une telle gravité, il est nécessaire pour chacun d’adapter sa protection. Un VPN de qualité doit utiliser des protocoles difficilement attaquables, et s’appuyer sur un maillage de serveurs important pour être moins vulnérable aux attaques uniques, qui ne peuvent toucher qu’un nombre limité de serveurs. Un service comme HideMyAss, par exemple, possède des serveurs dans plus de 210 pays. Difficile donc pour une puissance pirate (comme la Chine) de s’attaquer de façon efficace à un tel réseau, surtout quand les protocoles de cryptage qu’il utilise sont particulièrement puissants.

Pour vous protéger efficacement contre la censure chinoise, ou tout autre type de bridage numérique, nous vous recommandons donc le leader sur le marché des VPN, HideMyAss (lire notre test HideMyAss). Pour moins de 6€ par mois, celui-ci propose ce qui se fait de mieux en termes de performances, et de sécurité.

Découvrir HideMyAss !

A voir également

Fraude Bac Adresse IP

Ne vous faites pas prendre au bac en cachant votre adresse IP !

Il est bien connu que sur Internet, vous n’êtes pas réellement anonyme. Eh bien certains …

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.