La vie privée doit-elle reculer face au terrorisme

Depuis les attentats de Paris, une question revient légitimement sur le devant de la scène : la vie privée, doit-elle reculer au profit du renseignement et de la lutte contre le terrorisme ? La réponse est complexe, mais doit dans tous les cas être nuancée.

apero-police-preps-m-0

Le terrorisme nous touche au coeur

Les attaques terroristes de Paris, qui fait plus de 130 morts le 13 novembre 2015 au soir, sont les plus meurtrières de l’histoire de France. Elles appellent, et cela ne fait aucun doute, une riposte ferme et sans ambivalences. Riposte à la fois envers ceux qui attaquent notre pays, dans leur fief, l’État Islamique. Riposte également envers leurs soldats, qui se trouvent souvent déjà en Occident, en France pour un certain nombre d’entre eux. Pour ces derniers, c’est le renseignement qui prévaut, afin de mener à leur arrestation avant qu’ils ne puissent nuire gravement.

Le renseignement passe par l’observation des échanges qui ont lieu sur Internet, lieu privilégié de recrutement pour les cellules djihadistes. Il est en effet aisé de prendre contact avec des personnes potentiellement radicalisables sur le Web; souvent des individus un peu perdus et/ou isolés, qui sont à la recherche de repères. Les intégristes font ainsi semblant de leur donner ce qu’ils cherchent, en feignant l’appartenance immédiate à une communauté, et la cohésion tant espérée. Ensuite, les choses sont souvent rapides, et la radicalisation laisse rarement partir ses victimes.

Une protection nécessaire… Dans les deux sens.

Pour répondre à ces enjeux fondamentaux de sécurité intérieure, il est donc important que les services de renseignement se dotent d’outils pour surveiller efficacement l’Internet et les échanges potentiellement suspects qui s’y déroulent. Cela est indéniable, et personne ne peut n’y ne doit s’y opposer. Dès qu’il s’agit de la protection de vies humaines, aucun prétexte de protection de la vie privée ne doit venir s’opposer à l’intérêt général. Mais il est bon de rester mesuré, et de ne pas se laisser emporter par les émotions et la haine (légitimes).

La conception d’outils de surveillance efficace de la Toile doit se faire dans un soucis de respect de la vie privée des citoyens qui n’ont rien à voir avec le terrorisme. Le problème que peuvent poser les outils du renseignement est qu’ils permettent d’espionner n’importe qui, sans véritablement que l’utilisateur n’ait à rendre de comptes. Il est nécessaire de s’adapter, puisque la menace terroriste risque de durer : il faut que des gradés aient par exemple un droit de regard sur les espionnages mis en place par les agents du renseignement.

Nous recommandons le leader du marché des VPN commerciaux, HideMyAss (premier de notre comparatif VPN, lire notre avis HideMyAss). Pour moins de 6€ par mois, offrez-vous le meilleur de la protection de la vie privée sur Internet !

Découvrir HideMyAss !

A voir également

tarifs hidemyass

HideMyAss : quels tarifs sont proposés par le fournisseur ?

Le prix est assurément l’un des premiers critères de choix, quel que soit le produit …

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.