Le terrible rapport Avast sur la sécurité des hotspots Wi-Fi

Nous en avons parlé à plusieurs reprises sur ce site, les hotspots Wi-Fi peuvent être très dangereux pour les utilisateurs, notamment en termes de sécurité des données. Si vous avez un ordinateur avec des informations sensibles (par exemple celui de votre entreprise), nous ne pouvons que fortement déconseiller d’utiliser un réseau gratuit grand public, sauf si vous détenez un VPN qui lui cryptera vos données.

La société spécialisée dans la sécurité informatique Avast a fait un test lors du salon technologique MWC à Barcelone, le Mobile World Congress. Elle s’est amusée à récupérer toutes les informations des utilisateurs s’étant connecté au hotspot Wi-Fi de l’aéroport de Barcelone pendant 4 heures. Avast a créé des réseaux fictifs baptisées “Airport_Free_Wifi_AENA”, “MWC WiFi gratuit”, et “Starbucks” pour séduire le public. Sur la période, ce sont pas moins de 2.000 personnes qui s’y sont connectés. Avast a ainsi pu récupérer presque toutes les données qui sont passées par ces hotspots Wi-Fi, pour ceux qui n’avaient aucun VPN…

Ce que Avast a récupéré des téléphones de 2000 personnes…

Avast n’a cependant conservé aucune des données, pour la sécurité du public. Ce sont plus de 2/3 des personnes qui s’y sont connectées qui ont vu des informations être dérobées, sans que personne ne s’en aperçoive. Le résultat Avast est vraiment inquiétant. Pour ne pas tout dévoiler, Avast s’est simplement contenté d’affirmer que

  • 50,1 % avaient un appareil Apple, 43,4 % un appareil Android et 6,5 % un appareil Windows Phone
  • 61,7 % ont recherché des informations sur Google ou consulter leurs e-mails via Gmail
  • 14,9 % se sont rendus sur Yahoo
  • 52,3 % avaient l’application Facebook installée et 2,4 % l’appli Twitter
  • 1 % ont utilisé une application de site de rencontres (type Tinder ou Badoo)

Il faut savoir que Avast aurait pu aller bien plus loin, et récupérer des informations encore plus sensibles. Dans tous les cas, cela illustre vraiment le danger des hotspots Wi-Fi, et il faut donc savoir s’y adapter en conséquence. Sachez également qu’il faut bien savoir paramétrer les réglages de son smartphone parce que celui-ci peut se connecter par défaut à un hotspot gratuit.

Avast Hotspot Wi-Fi du MWC

Pour ceux qui utiliseraient régulièrement des smartphones pour se connecter à des points grand public comme ceux qui ont été mentionnés plus haut, nous vous conseillons de choisir un VPN qui possède également une version mobile. En l’occurrence HideMyAss, leader mondial de l’activité que nous ne présentons plus, possède une application iOS et Android qui tournent en arrière plan et qui permettent de sécuriser toutes les connexions en cryptant votre connexion (changement d’adresse IP et cryptage de données). C’est une bonne solution quand on cherche à consulter les réseaux sociaux ou ses emails depuis un hotspot Wi-Fi.

Que ce soit un hotstop Wi-Fi qui est gratuit, ou encore un VPN gratuit, il faut savoir que personne ne met à disposition des outils sans aucune contrepartie. Logiquement, il faut donc savoir que si vous utilisez un service qui vous paraît gratuit, il y a toujours un intérêt derrière pour quelqu’un. Utiliser un VPN payant comme celui de HideMyAss est un bon moyen de sécuriser ses données en finançant une infrastructure totalement sérieuse. Vous pouvez consulter l’offre de la référence du marché ici :

Découvrir HideMyAss !

A voir également

failles palo alto fortinet et pulse

Des failles révélées chez les VPN de Palo Alto, Fortinet et Pulse

Lors d’un service d’évaluation, une équipe d’experts en informatiques a découvert des failles de sécurité …

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.